La magie de Fontainebleau en hiver

La magie de Fontainebleau en hiver

13 décembre 2021 0 Par Richard Kirsch

Immuable, éternelle, la forêt de Fontainebleau exerce toujours la même fascination quelle que soit la saison . Nous étions que quatre d’Amigo Rando ce dimanche là à nous rendre à la gare de Bois-le-Roi . Il faut dire que le soudain changement de programme en avait probablement surpris plus d’un malgré mon mail et l’avertissement sur ce site .

J’avais retenu ce parcours à la hâte dans le TopoGuide de la FFRP  » La Seine et Marne de gare à gare », avec en théorie 23 km de distance . C’était sans compter l’imprévu ou l’imprécision . Une brume tenace recouvrait la région quelques gouttes menaçaient, pas de quoi inquiéter les groupes de randonneurs venus ici en train. Après avoir dépasser celui du CAF, j’emmenai les trois copines sur la trace du GR1 plein ouest non loin de Barbizon. Le rythme était soutenu, l’air tiède de l’hiver et l’ humidité frôlant les 90% donnaient au décor des aspects tropicaux. La forêt n’est jamais triste . Il suffit de rester attentif à sa mue pour s’apercevoir qu’elle s’est maquillée de mousses verdoyantes, de lichens et que chaque souche ou un rocher creusé forme un vase rempli d’eau claire ou de feuillage. Et lorsque mes trois pipelettes avaient épuisé leur discussion bruyante quelques instants, alors on (je!) pouvait savourer le silence ouaté de ces bois endormis à peine troublé par le craquement des branches . Bien sûr , chacun de nous reconnait ces endroits cent fois fréquentés, certains s’en lassent parfois , d’autres y reviennent avec le même émerveillement. Car Fontainebleau reste une valeur sûre d’évasion pour les parisiens (1 million de visiteur par an). Et nous autres randonneurs, c’est un refuge lorsque la pluie rend la plupart des chemins difficiles ou que l’hiver dépouille les plaines agricoles d’Ile-de-France de tout attrait.

Richard Kirsch

Une randonnée de 25 km entre les gares de Bois-le-Roi et Avon